Novembre dans le 13e arrondissement

Case Maclaim, Everyday Robot – GALERIE MATHGOTH

FullSizeRender 88
Food For Thought, 80 x 110 cm, acrylique, aérosol et huile sur toile

     Dans cette nouvelle exposition, Case Maclaim présente un impressionnant travail sur les portraits avec une approche particulière : parler des gens en montrant leurs mains. Sur la douzaine de toiles accrochées aux murs, seules deux sont des portraits à l’approche classique, centrée sur les visages. Mais pour les autres, les visages sont flous, en retrait, voire inexistants, et ce sont les mains qui occupent le premier plan. Des mains d’étudiant en tension, des mains de travailleur au repos, des mains manucurées, des mains marquées, des mains d’aventurier et des mains de mère. Avec un réalisme saisissant, l’artiste nous pousse à la rencontre avec des personnalités cristallisées dans leurs seuls dix doigts.

L’exposition Everyday Robot est à voir jusqu’au 2 décembre 2017.

Case Maclaim sur Instagram : @case_maclaim

La galerie Mathgoth : www.mathgoth.com

Seth, Between Walls – GALERIE ITINERRANCE 

FullSizeRender 89
Back To School, Seth

     L’artiste et la galerie se sont surpassés pour cette nouvelle collaboration. L’exposition est immersive, poignante. Pour y accéder il faut plonger dans une de ces grandes spirales colorées où se perdent les têtes des enfants sur les peintures. Une fois passé ce mur, on atteint l’exposition à proprement parler. Une vingtaine de toiles, une grande fresque, mais aussi des petites sculptures sans visages, qu’ils aient soit été absorbés l’un dans l’autre, soit transformés en briques et foulards multicolores. Derrière la fresque Back To School, une petite alcôve a été ménagée pour accueillir une toile, encastrée entre deux murs sombres. La scénographie est une vraie réussite. On regrettera seulement que le mur de l’entrée de la galerie n’ai pas été le support d’une oeuvre supplémentaire, comme c’est habituellement le cas.

L’exposition Between Walls est à voir jusqu’au 9 décembre 2017.

Seth sur Instagram : @seth_globepainter

La galerie Itinerrance : itinerrance.fr

Rahul Mitra, You see everything around me, except me – GALERIE ART&CRAFT

IMG_1944
De gauche à droite : Deccan Dreams, Ships Of Sorrows et A Mermaid Swims In The Ocean Of My Tears

     Pour une fois pas de street art, mais de l’art contemporain. La nouvelle exposition de la galerie Art&Craft est l’occasion de découvrir le travail de l’artiste indien Rahul Mitra. Dans des toiles pénétrées par la culture indienne traditionnelle, l’artiste parvient, grâce à une esthétique globale très moderne, à émouvoir et questionner le spectateur. Le but de cette exposition est d’interroger sur des thèmes généralistes et variés : identité, société, technologie, amour, culture… Rien de très original là dedans. Pourtant, les motifs qui se superposent à la manière de collages, les imperfections naïves et la simplicité du trait, les couleurs chaudes, permettent de délivrer ce message avec un cynisme frappant. Et en cela, les peintures de Rahul Mitra sont une véritable réussite.

L’exposition You see everything around me, except me est à voir jusqu’au 25 novembre 2017.

Rahul Mitra sur Instagram : @mitradna

La galerie Art&Craft : galerie-artandcraft.com

Etnik, The Beauty Of Brutalism – GCA GALLERY

FullSizeRender 72

     L’exposition du street artiste Etnik a pour but d’interroger sur les rapports entre nature et architecture moderne, en s’appuyant sur le mouvement du brutalisme. Ce mouvement s’inspire notamment des édifices en béton brut de Le Corbusier. Sur ses toiles et les fresques qui les accompagnent, l’artiste a choisi de représenter, de façon abstraite, des formes végétales colorées implosant à l’intérieur de cubes de béton, créant ainsi des mouvements de gravitation futuristes. Il s’y est essayé sur divers supports : à même les murs de la galerie, sur une borne électrique à l’extérieur, mais aussi sur des panneaux en bois et en métal. Dommage cependant qu’il n’y ait que dix oeuvres, on en aurait bien vu plus.

L’exposition The Beauty Of Brutalism est à voir jusqu’au 6 décembre 2017.

Etnik sur Instagram : @alessandroetnik

La galerie GCA : www.gcagallery.fr

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :