Instagram review – IV

Kiffe Ta Culture ! kiffe toujours autant se perdre sur Instagram, mais pas pour y perdre du temps bêtement. Voici donc une nouvelle sélection de comptes beaux, intéressants, perturbants, pour vous permettre de scroller intelligemment et de laisser un peu de côté les influenceuses et les chatons mignons. De l’art, de l’art, toujours de l’art, avec au menu cette fois-ci du street art, évidemment, mais aussi une bande dessinée, des illustrations déconcertantes et des univers futuristes invraisemblables. Bonne lecture.

1 – Airwan Isle Groove

(Toutes les photos sont des captures d’écran du compte Instagram airwan_isle_groove)

     On commence avec du streetart, avec les très éphémères créations de Airwan Isle Groove. On voit régulièrement ses fines lignes, peintes ou tracées à la craie colorée, apparaitre dans le rues de la capitale, pour s’effacer peu de temps après. En se promenant sur son compte Instagram, on a le plaisir de se replonger dans l’émotion que suscitent ces traits poétiques. Tout à la fois naïves, joyeuses et mélancoliques, les compositions de l’artiste semblent extraites d’un rêve qu’on aurait tous fait un jour sans parvenir à ne jamais s’en souvenir. Les personnages représentés ont les yeux clos et le profil doux, et sont comme plongés dans une méditation. Quand on les croise sur les murs de Paris, on ralentit malgré soi et l’on se sent invité à les rejoindre, pour un bref instant, dans leur voyage spirituel.

Lien vers le compte : @airwan_isle_groove

2 – WE EAT ROBOTS

(Toutes les photos sont des captures d’écran du compte Instagram we_eat_robots)

     Poursuivons avec une forme surprenante d’art urbain : le travail de WE ARE ROBOTS nous présente des villes et des paysages envahis de créatures pop, des personnages un peu difformes, pétillants et attachants. Ils sont d’abord peints à même les rues, avec un grand savoir-faire dans l’utilisation du mobilier urbain, un peu à la manière d’Art Is Trash, que je vous présentais dans cet article. Cette intelligence dans le travail avec l’environnement a conduit X à progressivement intégrer artificiellement ses créatures dans des photographies déjà existantes, créant ainsi des situations absurdes pleines d’humour. Ici, une chauve-souris à l’œil malicieux kidnappe un cycliste en pleine figure acrobatique ; là, un dinosaure conduit une voiture trop petite pour lui, tout en posant un regard désabusé sur la rue qui l’entoure.

Lien vers le compte : @we_eat_robots

3 – Mareike Rabea Knevels

(Toutes les photos sont des captures d’écran du compte Instagram mareikeknevels)

     De drôles de petits monstres, on en trouve aussi dans l’univers de Mareike. Cette très talentueuse illustratrice conçoit des créatures hybrides d’une pertinence et d’une originalité déconcertantes. On peine à trouver les mots justes pour qualifier la drôle d’émotion qui nous saisit face à ses compositions. Un éléphant dont la trompe et les pattes sont des doigts, un rouleau de papier toilette qui se transforme en escargot… Ou est-ce l’inverse ? Ces étranges choses regardent avec un air nonchalant, presque dédaigneux, le spectateur fasciné qui ne s’arrête pas de scroller, comme si la bizarrerie se trouvait de notre côté de l’écran, et non l’inverse. L’ensemble n’est pourtant pas acerbe : les couleurs sont douces, le noir et blanc harmonieux, le trait candide. Un savoir-faire unique qui fait attendre avec impatience chaque nouvelle publication.

Lien vers le compte : @mareikeknevels

4 – BD Cosmique

(Toutes les photos sont des captures d’écran du compte Instagram cosmogenese)

     Toujours de l’illustration, et même de la bande dessinée, avec le compte Cosmogenese. J’ai découvert ce compte avec l’apparition d’une publication sponsorisée dans mon feed, le chapitre 1 de l’histoire des aventures de Siddartha. Je ne connaissais pas encore son nom et j’ai été plus qu’intriguée par ce chat géant rose pétant à trois yeux, sur fond d’un ciel bleu électrique. Forcément, je clique, pénétrant ainsi dans le très surprenant, et non moins passionnant univers de Cosmogenese. Avant de plonger au cœur de l’histoire, on a le plaisir de découvrir toute une série de vignettes qui permet de mieux appréhender cet univers mythique loufoque. Puis l’on se lance avec délice dans les récits de la vie d’un chaton cosmique devenu grand, angoissé par les speed-datings interplanétaire et rongé par des problèmes d’égo qui lui vaudront d’être confondu par une huitre par deux jumeaux à la recherche de virilité. Ne cherchez pas à comprendre, le mieux est de se laisser porter. On ressort de chaque chapitre confus et amusé, et l’on a hâte de savoir si Siddartha se sortira de ses prochaines péripéties. L’esthétique de la bande dessinée en elle-même mérite largement le détour, avec ses couleurs saturées et ses effets de distorsion psychédéliques qui ajoutent à l’absurde de l’univers.

Lien vers le compte : @cosmogenese

5 – beeple

(Toutes les photos sont des captures d’écran du compte Instagram beeple_crap)

     Restons dans l’espace avec les visuels de beeple. Celui-ci se définit comme un créateur d’art crap. Si comme moi vous ignoriez ce terme, crap signifie littéralement connerie, et l’art crap serait donc une forme d’art qui assume sa prétention et sa potentielle nullité. Son seul but est le plaisir de créer. Personnellement, je vois bien plus que de l’art pour l’art dans les créations de beeple : il nous plonge dans un univers de science-fiction psyché à l’esthétique léchée, empli de créatures hypnotiques, de néons étincelants, de cosmonautes et de références à la pop culture allant des émojis Apple à Winnie l’Ourson. Un joyeux bordel qui nous plonge dans un univers un brin inquiétant. Loin de la vision de l’espace assez aseptisée des productions hollywoodiennes, les fans de SF auront le plaisir de retrouver dans ce compte une ambiance qui rappelle les premiers Star Wars, ou certains romans de Marion Zimmer Bradley et Philip K. Dick.

Lien vers le compte : @beeple_crap

Un commentaire sur “Instagram review – IV

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :