Quand on n’entend plus les cris, l’écrit prend le relais

Le tag dérange. Il dérange parce qu’il force à voir ce que certains refusent d’entendre en posant un film hermétique sur leur environnement. Mais on ne peut pas fermer les yeux lorsqu’on arpente sa ville. Alors on contemple, contraint et forcé, les hurlements silencieux, le désespoir bâillonné et les revendications ignorées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑