Police, justice, street artistes #1

Nouvelle série d'articles sur Kiffe Ta Culture. Ici, on s'intéressera à l'illégalité de l'art urbain. Pourquoi n'a-t-on pas le droit de peindre où l'on veut ? Comment la police gère-t-elle ce délit ? Et comment les artistes gèrent-ils la police ? Au fil de dix entretiens, ce sont ces derniers qui raconteront leurs expériences. Codex Urbanus ouvre le bal pour expliquer...

Quand on n’entend plus les cris, l’écrit prend le relais

Le tag dérange. Il dérange parce qu’il force à voir ce que certains refusent d’entendre en posant un film hermétique sur leur environnement. Mais on ne peut pas fermer les yeux lorsqu’on arpente sa ville. Alors on contemple, contraint et forcé, les hurlements silencieux, le désespoir bâillonné et les revendications ignorées.

Instagram review – IV

Kiffe Ta Culture ! kiffe toujours autant se perdre sur Instagram, mais pas pour y perdre du temps bêtement. Voici donc une nouvelle sélection de comptes beaux, intéressants, perturbants, pour vous permettre de scroller intelligemment. a Au menu, du street art, évidemment, mais aussi une bande dessinée, des illustrations déconcertantes et des univers futuristes invraisemblables. Bonne lecture.

Kamlaurene et Ardif : l’art urbain fait sa rentrée à Paris

Kiffe Ta Culture! reprend du service et vous propose de revenir sur les deux meilleures expositions d'art urbain de ce mois de septembre à Paris. Kamlaurene et Ardif, chacun dans leur style, ont proposé des oeuvres nouvelles, surprenantes, différentes et complémentaires de leur travail dans la rue. Si vous les avez ratées, voici une rapide session de rattrapage.  

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑